maison T&A

Gent

maison T&A

Gent 2012

Deux petites maisons ouvrière du dix neuvième siècle, dans le quartier Rabot à Gand, ont, milieu des années quatre-vingt, été reliées sans les donner les qualités d’une maison. Il y restaient deux maison chacune avec ses propres problèmes. Au départ le propriétaire avait l’intention de faire qu’un stricte minimum en transformations, bien isoler le toit et créer plus d’espace, mais après étude profonde il en sortait que sans intervention globale on n’arriverait pas a éliminer tous les inconvénients des transformations faites dans le passé.

Finalement on a choisi pour une transformation totale en tenant compte des aspects environnement et durabilité. La façade est gardée. A l’arrière, les dépendances, ajoutées aux maisons durant les années, sont remplacées par une extension moins profonde mais sur deux étages en construction bois couvert de bois mélèze. Cette volume crée des avantages non négligeable.

Il y aura, au rez-de-chaussée, plus d’espace pour la cuisine et le living qui sera reliée au bureau et ces deux pièces seront liée au jardin. Même que la maison soit orienté ouest et qu’il n’y a pas d’éclairage solaire directe on arrive a faire entrer la lumière via une fenêtre coté sud de l’extension.

Une deuxième intervention importante consiste a dégager et ouvrir partiellement des murs du cage escaliers au milieu de la maison. Par l’ouverture des fenêtres du salle de bain la lumière éclaire l’escalier et en fait le noeud principale de la maison. Par cette conception on arrive a transformer deux petites maisons en un complexe uni-familiale, écologiquement justifiable, avec quatre chambres à coucher – souvent avec plafonds surprenantes – deux salles de bains, bureau et séjour spatiale.

engenieur: Steven Van Besien

Het Nieuwsblad woonbijlage 'Twee rijwoningen worden één ruime woonst vol licht' - Emilie Lachaert