Maison DJ

Asse

Maison DJ

Asse 2015

Le client avait une exigence, que la maison soit construite en bois. Spatialement, l’architecte a résolument opté pour les contrastes. Ces deux points – espace et bois – se retrouvent partout dans la maison. Le côté nord, donnant sur la rue et le quartier, sont complètement fermés. Le côté sud est doté de grandes fenêtres laissant entrer une abondante lumière naturelle et une ouverture vers le jardin.

La façade est constituée de bardeaux de cèdre apportant une chaleur naturelle et traduisant le désir du client de construire en bois. Le processus de vieillissement et d’érosion par le soleil, la pluie et le vent fait constamment changer sa palette de couleurs, du brun-orange, beige et brun-foncé jusqu’au gris. Les cadres des fenêtres sont en bois et traité de façon à obtenir une teinte grise, la couleur de la façade lorsqu’elle est sèche.

Le parking ouvert est la première chose que l’on remarque sur la maison, comme une morsure dans la partie habitable. Immédiatement un premier indice de l’architecte de ce qui se déroule à l’intérieur. Une porte en verre couleur bronze mat et l’escalier en acier séparent le hall d’entrée du séjour. Cette porte ouvre dans un sens la maison et clarifie le rôle central de l’escalier en acier. La cloison en acier qui empêche la vue sur l’intérieur laisse de la transparence le long des chambres. Bien qu’il y ait deux espaces distincts, la cuisine et le salon, ceux-ci donnent l’impression de n’en former qu’un. Les meubles encastrés dans ces deux espaces traversent toute la maison et soulignent cet aspect. Les meubles de toute la maison sont réalisés en multiplex structurel pour accentuer l’utilisation du bois à l’intérieur. Cet usage pour les armoires permet, en contraste avec l’espace, grâce aux nombreuses fenêtres et aux multiples hauts plafonds, d’obtenir une ambiance très chaleureuse et accueillante. Pour des raisons d’utilisation et de durabilité le sol est réalisé en béton gris clair. Avec les cadres des fenêtres gris clair, le sol semble s’arrêter au bord de la pelouse.

Puisque la hauteur de l’avant-toit est fixée par des normes d’urbanisme, un deuxième étage complet n’était pas possible. La petite lucarne au-dessus des escaliers et la plateforme intermédiaire est d’une part un beau et mystérieux lanterneau, mais aussi une réponse créative de l’architecte à cette restriction urbanistique. Grâce à cette petite lucarne une circulation confortable est possible. Cette restriction urbanistique est également à l’origine de la captation de la lumière par plusieurs lanterneaux. Cela correspond parfaitement à la demande pour une atmosphère plus chaleureuse et privée dans les chambres à coucher et dans la salle de bains. Le choix du parquet comme revêtement de sol renforce cette atmosphère et correspond à la demande du client de construire en bois, sans créer beaucoup de débris. Le format du parquet permet de réaliser les marches vers les chambres à coucher dans la continuité, de sorte que le parquet se déroule comme un tapis de bois sur l’étage.

Puisque le bois n’est pas suffisamment durable dans les zones humides, du Mortex est appliqué dans les salles de bains. Une couche de protection hydrophobe est appliquée sur la structure et sous-structure en bois. Le couleur beige correspond aux couleurs des matériaux naturels utilisés. Toutes les armoires à l’étage sont également réalisées en multiplex constructif. Pour correspondre aux nuances beiges, au bois et obtenir une durabilité maximale toutes les poignées sont en bronze et les robinets blancs.

ingenieur: UTIL