Maison TV

Affligem

Maison TV

Affligem 2013

Initialement le client rèvait d’une maison construit en differentes volumes autour d’une espace verte. Ceci n’étant pas possible d’accorder avec les autres exigences du projet. La proposition a été fait de construire une maison autour d’un jardin intérieur, par ceci à l’intérieur on à le sentiment d’être à l’exterieur de la maison. Sur un plateau carré, exactement 18 m sur 18 m, tout les pièces de la maison ont été placé au tour d’une cour, par ceci on obtient une maison ouverte et quand même intime.

La façade couverte avec du bois européenne, traité thermique, est quand même folâtre. Même que les planches ont tous la même largeur, l’épaisseur est différentes et ça donne un effet étonnant de clair obscure. Tout dépend quand même d’où qu’on ce situe vis à vis de la façade. Quand on la regarde d’en fasse elle semble être égale, par contre si on ce place en oblique on obtient l’aspect d’une profondeur énorme. Noir n’est jamais du noir dans cette maison, ça varie entre un brun timide et du gris profond et riche. A cause de l’absence visuelle des bords des toits, caché derrière la couverture des murs, vu de coté le bout de la façade donne une impression de zig-zag intrigant, comme les dents d’une scie. Dans le patio vert on a choisi pour une autre option, ici les planches de la façade ont tous la même épaisseur, ceci donne un aspect plus égale, doux, invitent et confortable que la façade extérieure, rude et robuste.

Entrer dans la maison c’est une vraie expérience. Le trou dans la façade n’est vraiment qu’une ouverture dans le mur qui amène vers le jardin intérieur. De la, un sentier un béton gris, vous amène comme sur le tapis rouge, vers l’entrée principale de la maison. Ici on a joué avec les conceptions publique, semi-publique et privé en effacent au maximum les limites entre l’extérieur, le patio et le living. A l’intérieur on ressent constamment la « couverture » extérieure de la maison et donc ça présence matérielle.

Autre exemple de jouer avec ce concept de lier l’intérieur a l’extérieur est d’utiliser le même béton et de placer le carrelage a l’intérieur a la même hauteur que les bords et le carrelage autour du jardin intérieur.
On a défi niée deux types de châssis, du côté habitation ils sont soit disant dématérialise de l’extérieure parce que soit les châssis sont complètement incorporé ou bien le verre a été collé sur le cadre. Ceci donne un alignement raide et des surfaces plat qui donnent l’impression d’aller jusqu’à l’infini. Les deux grandes fenêtres, qui ce trouvent dans les couloirs de la maison, sont solidement encadré dans des châssis de bois. Ces châssis donnent une structure ‘lamelles’ qui donnent assez de privacy dans l’ habitation. Les murs ont une hauteur relativement basse ce qui accentue la pente folâtre du plafond à l’intérieur.

ingenieur: UTIL
paysage: Landinzicht

Le Soir - So Soir 'Notre habitat en 2017' - Isabelle Plumhans
HISE n°94 (Slovenia) ‘Crna, ki to ni’ - Eva Prevlovsek Niemela
Ljubljana, Design Center (Slovenia) Gospodarsko Architekturni Forum
DETAIL (Germany) 'Introvertierte Offenheit: Schräges Wohnen in Belgien' - Maria Golz
AIT n°3.2016 (Germany) 'TV house in Affligem' - Ulrik Nicholon
Gaël Maison, n°162 'Autour d'un patio secret' - Karin De Ridder
PLOT (Argentina) 'Un Casa sin limites' - Julia D'Alotto
Wallpaper* (UK) 'Behind closed doors' - Philippine Wright
PLAN Magazine 02 'Seuls les essuie-mains ne sont pas de lui' - Jurgen Verbiest
Buitengewoon Belgisch Bouwen 3 'Robuuste intimiteit' - Lannoo